Ardèche archéologie  -  ligne éditoriale...

Ardèche Archéologie : une publication annuelle de la FARPA
Fondée en 1981, la Fédération Ardéchoise de la Recherche Préhistorique et Archéologique (FARPA) regroupe les chercheurs et les associations locales pour assurer le développement et la diffusion des recherches archéologiques, ainsi que la protection des sites et monuments de l’Ardèche, en étroite collaboration avec les Services régionaux de l’Archéologie.
Depuis 1984, la FARPA édite chaque année une revue, Ardèche Archéologie : elle se veut le relais le plus fidèle possible des recherches  menées en archéologie, de la vie des associations membres de la FARPA et des musées en ce qu’elle concerne l’archéologie ardéchoise.


Quels sujets ? Quel cadre géographique ?
Toutes les périodes et tous les champs d’études constituant l’aspect pluridisciplinaire de l’archéologie peuvent faire l’objet d’une contribution : technologie du matériel archéologique (lithique, céramique, osseux, métallique, etc.), art pariétal, archéologie du bâti, datation, études paléoenvironnementales...
Les contributions peuvent constituer une étude ponctuelle de matériel archéologique et/ou paléontologique d’un site ardéchois, ou s’inscrire dans le cadre d’une problématique plus générale dans lequel un ou des sites archéologiques ardéchois apporte(nt) une contribution certaine. Par ailleurs, Ardèche Archéologie permet aussi de faire état de l’avancement des recherches sur les chantiers de fouilles entrepris dans le département. Les articles constituant une synthèse sur des recherches menées en Ardèche et les rappels historiques sont aussi les bienvenus.
Conscients que les environnements constituant le socle du développement des sociétés humaines, d’une part, et les phénomènes culturels décelés en archéologie, d’autre part, ne sont pas contraints par les limites départementales actuelles, Ardèche Archéologie peut accepter des articles portant sur des départements limitrophes (Gard, Lozère, Haute-Loire, Loire, Drôme, Isère, Vaucluse).

 

Qui sont les auteurs des articles paraissant dans Ardèche Archéologie ?
Ardèche Archéologie accueille des articles dont les auteurs sont issus d’horizons divers et témoignent de la pluralité des acteurs œuvrant pour l’approfondissement des connaissances scientifiques dans le domaine de l’archéologie, mais aussi pour la protection et la valorisation du patrimoine.
Ces auteurs peuvent être aussi bien des chercheurs et étudiants des unités mixtes de recherche du C.N.R.S et des universités, des personnels de musées, des membres des services régionaux de l’archéologie, des membres d’opérateurs en archéologie préventive ou des amateurs passionnés.


Une revue de vulgarisation à comité de lecture
Ardèche Archéologie est, et a vocation à rester, une revue destinée au grand public. Cependant, la vulgarisation scientifique ne peut s’affranchir d’un regard expert sur les connaissances qui sont proposées.
Il est nécessaire de garder à l’esprit qu’une grande partie des lecteurs n’auront pas le réflexe, la possibilité ou le goût d’aller vérifier les informations diffusées dans les articles. Aussi les textes proposés doivent-ils s’appuyer sur des connaissances solides et faire l’objet d’une relecture rigoureuse.
Ardèche Archéologie est une revue à comité de lecture. En ce sens, chaque article – du moins pour ce qui concerne les « pages blanches » dédiées à l’actualité scientifique – fait l’objet d’une relecture par un ou une archéologue professionnel(le), issu(e) d’une des grandes structures qui participent aujourd’hui à la recherche archéologique en France : le Ministère de la Culture, le C.N.R.S., les universités, l’Inrap, les entreprises privées d’archéologie préventive, les services archéologiques des collectivités ou encore les musées. Ce comité de lecture, qui encadre donc la réalisation de la revue, est renouvelé chaque année en fonction des sujets abordés par les articles prévus au sommaire du numéro en cours de préparation. Les relecteurs sont choisis au regard de leur spécialité et/ou de leur période chrono-culturelle de prédilection,
ou de leur connaissance de l’archéologie ardéchoise.
Par l’intermédiaire d’un questionnaire relatif au contenu et à la forme d’un l’article, les membres du comité de lecture juge de la recevabilité de celui-ci. Les remarques faites dans cette démarche doivent permettre aux auteurs des articles de modifier la forme et/ou le contenu, afin qu’ils s’adaptent au mieux à la ligne éditoriale d’Ardèche Archéologie.


Sur le contenu des articles
Les auteurs souhaitant publier une contribution présentant des résultats inédits relatifs à une opération archéologique en cours s’assureront que les informations fournies dans leur article ont été présentées dans un premier temps au Service régional de l’archéologie (rapport d’opération) et validées par une Commission territoriale de la recherche archéologique (CTRA). Si ce n’est pas le cas, les auteurs se
rapprocheront des services de l’Etat pour connaître dans quelles mesures ces informations peuvent être diffusées.
Les informations et les opinions diffusées dans les articles paraissant dans Ardèche Archéologie n’engagent que les auteurs. Toutefois, le comité de publication, en étroite collaboration avec le comité de lecture, peut s’accorder le droit de refuser un article, dès lors que celui-ci est jugé trop polémique ou que la forme et/ou le contenu ne sont pas adaptés à la revue malgré les échanges avec le comité de lecture. D’autre
part, les articles proposés doivent être en cohérence avec les objectifs de la FARPA tels qu’ils sont définis dans les statuts. À titre d’exemple, les articles reposant sur du matériel archéologique recueilli de manière illégale (détecteurs à métaux utilisés sans les autorisations prévues par la loi, opérations archéologiques n’ayant pas reçu les autorisations prévues par la loi) ne pourront pas être acceptés. Sont exclus de cette
dernière catégorie les résultats des fouilles anciennes non assujetties à la législation en vigueur.
D’une manière plus générale, le comité de publication, en lien avec le comité de lecture, peut s’accorder le droit de refuser un article, dès que celui-ci peut porter préjudice à la FARPA ou à son image.
Enfin, le comité de publication adresse aux auteurs un document sur les normes de réalisation concrète et de transmission des articles.

 

Téléchargez les instructions aux auteurs

Marche à suivre pour la remise des articles au comité de publication